Le Senpereko trail reprend du service – SudOuest.fr

Le Senpereko trail reprend du service Un coureur, seul au monde avec sa souffrance dans la terrible pente de l’Esnaur. © PhotoPhoto archives T. J.

Créée en 2007, la course à pied n’est pas la plus ancienne des sections du SPUC, mais il ne lui a pas fallu bien longtemps pour prendre une place importante dans le paysage sportif de la commune. En participant à de nombreuses courses La Diagonale des fous du côté de l’Île de la Réunion en 2012, l’Ultra Trail du Mont-Blanc ou le Grand Raid des Pyrénées cette année, en s’imprégnant de leur organisation et en faisant preuve d’imagination, les 70 membres actuels dont 20 femmes se sont donnés les moyens de créer une course de moyenne montagne qui leur ressemble.

Les pointures seront là:

Le dimanche 9 mars, ce sera la troisième édition de cette épreuve exigeante, baptisée Senpereko trail. L’année dernière, 500 coureurs s’étaient pressés au départ, accompagnés par 230 marcheurs, encadrés par 80 bénévoles et soutenus par près de 60 partenaires et sponsors.Les organisateurs ont placé le curseur un peu plus haut cette année et espèrent 600 inscrits pour la course qui partira du fronton d’Ibarron, pour une distance de 21,5 km, avec un dénivelé positif de 1 050mètres autour et sur les pentes du Suhalmendi ou de l’Esnaur. Les pointures de l’année dernière, dont Benoit Cori le vainqueur de la course Saint-Étienne-Lyon en seront, de même que leurs alter-ego féminines qui s’élanceront sur la même distance, à la même heure.

Parallèlement, on pourra s’inscrire à la randonnée plaisir qui empruntera le chemin inverse des coureurs.Ceux-ci seront particulièrement bichonnés, avec la présence de dix-huit masseurs bénévoles, dont la participation est issue d’une convention de partenariat avec l’école d’ostéopathie de Biarritz.

Thierry Jacob

via Le Senpereko trail reprend du service – SudOuest.fr.